Sport : UFRESGA a célébré la journée internationale du sport féminin

0 63

À l’instar de la communauté internationale, l’Union des Femmes Reporters Sportives du Gabon a célébré la journée internationale du sport feminin, le 31 janvier dans l’une des salles de la Maison Georges Rawiri, siège de Gabon Télévision. Thème retenue par les organisatrices :  » Sport féminin : entre Inégalités et Résilience « . Cette activité a réuni des hommes et des femmes, intéressés et engagés sur le terrain pour le sport féminin peu considérée et promue.

En effet, si au Gabon, le sport en général est sous assistance respiratoire, le sport féminin est pour sa part, toujours sacrifié à l’autel des priorités, lésé, peu promu. Une vérité qui ne date pas d’aujourd’hui et une tendance que les principales actrices voudraient voir renverser, à l’heure de la Transition, à la faveur du vent de la restauration des valeurs, de la dignité, portée par le CTRI.

Les Femmes Reporters Sportives du Gabon, engagées depuis 2011 dans l’accompagnement, la promotion et la valorisation du sport en général et du sport féminin et ses championnes en particulier, veulent donner de la voix et contribuer pour plus de visibilité, de médiatisation du sport féminin, de ses promoteurs et de ses actrices.

2024, pourra être l’année de Transition du sport féminin si tout l’écosystème se retrouve autour d’une solidarité mécanique qui permettrait de parler d’une seule voix et de suivre la bonne trajectoire pour réduire le trop plein d’ inégalités connues et persistantes à l’exemple des discriminations observées dans le financement des activités, la préparation des athlètes, les primes des Panthères dames, les promotions à des postes de responsabilité dans la haute administration et plus simples dans l’administration publiques, la valorisation des sportives, etc…..

La journée d’échange du 31janvier comprenait une communication principale et des partages d’expérience pour assoir la base de la vision et de l’objectif 2024 pour le sport feminin.
Mr Ghislain MENIE a présenté la communication principale ayant pour thème : Les enjeux de l’engagement de la femme dans le sport, entre déclinaison, statistique, information, hypothèse, solutions….l’assistance a été édifiée et motivée à agir ensemble tout en maîtrisant son environnement .

HeaderBanner

Uis côté témoignages 4 dames étaient à l’honneur. Sylvie Nzamba Kotha, Présidente APB, ancienne Présidente de la Fédération Gabonaise de Basketball,
Douloures Murielle MAYI, Présidente club Sifflotant Handball, Nancy Mbazoghe, Sélectionneur nationale adjoint U23-Football, Vita Marva Obono Owono, arbitre basketball.

Dans un timing maîtrisé, ces dames ont partagé leur histoire avec le sport. Leur arrivée dans ce moule, leur motivation et leurs attentes. Quand on regarde le chemin parcouru et quand on sait les embûches, frustrations, douleurs et sacrifices, on peut saluer et honorer leur résilience.

L’assistance colorée par les sportifs de différentes disciplines a marqué son intérêt pour chaque intervention.
Un après-midi riche, qui a permis de donner le ton et de clore en beauté la 1ere célébration au Gabon de cette journée internationale du sport féminin, rehaussée par la présence des figures du sport national à l’exemple de Guy Roger Nzamba , Leocadie Ntsame, Mathilde Okomo , Berengere Minang, Panthères sourds section football d’ AGAOS Gabon et leur Président Ibrahim Adjagbe, la Secrétaire Générale de ANFPG, la team de GSBA, God Spirit Basketball de Laurel Lemiguy.

L’organisation des Femmes Reporters Sportives du Gabon intervient quelques jours après celle de la Commission Femme et Sport du Comité National Olympique du Gabon(26 -27janvier)
mais également après celle du Réseau des femmes sportives (27janvier ).
Des célébrations pour marquer l’intérêt et fixer le cap, viser l’essor vers la félicité.

Pour rappel, la sous-médiatisation du sport féminin est à l’origine de la création de la 1ère journée du sport féminin par le CSA en 214, soutenue par différents ministères, association, en collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français (Cnosf).
L’idée a perduré, la journée devenue internationale est l’occasion de promouvoir la pratique sportive féminine et ancrer le sport au féminin dans les usages.

Raïssa Laure Medza Me Ndong
Présidente UFRESGA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.