Transport ferroviaire : L’ARTF, la débandade se précise

0 263

Depuis bientôt deux semaines, aux grandes heures de la journée, l’essentiel des services de l’autorité de régulation du transport ferroviaire (ARTF) ont les portes fermées, les occupants de ces bureaux ne sont pas pressés de regagner leur lieu de travail. Et, à ce qui apparaît, depuis le dernier déraillement du train voyageur survenu entre les gares d’Owendo et Ntoum, aucun technicien de l’ARTF n’a jugé opportun se rendre sur les lieux de l’incident, ne serait que pour faire un rapport à la tutelle ministerielle.

Dit-on, que habitué à l’immobilisme des dirigeants de l’ARTF, le ministre Constant Paillat aurait été contraint de convoquer sur place à Owendo, une réunion de crise dans les heures qui ont suivies le déraillement du train voyageur. Un déraillement qui, faut-il le rappeler, aurait pu occasionner un drame national si ce déraillement était survenu dans les zones où le train voyageur est autorisé de rouler en grande vitesse.

HeaderBanner

Sauf qu’à la réunion du ministre, l’absence du secrétaire exécutif de l’ARTF sera très remarquée, le dandy s’est donné un congé de plusieurs jours à Paris, sans avoir pris le soin de désigner un intérimaire. Il peut se permettre pareil désidérata, puisque confiant de ses soutiens à la présidence de la République.

Son adjoint, le secrétaire exécutif adjoint, lui aussi est absent pour ses congés annuels. Du coup, une large opinion cherche désespérément à comprendre peut-il être ainsi laissé à l’abandon sans intérimaire, ne serait-ce que pour le suivi des affaires courantes? Conséquence, le fonctionnement de l’ARTF s’apparente depuis bientôt deux semaines à un bateau ivre sans commandant de bord. Un vide qui laisse mains libres à la Setrag de dicter sa loi sur le chemin de fer sans crainte de représailles. Non sans s’improviser sur les plates-bandes de l’ARTF, s’agissant des rapports sur le dernier accident du train voyageur. Mais pour quel objectivité? Là, gît le lièvre.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.