Transport terrestre : un réseau de falsification de cartes grises et de permis de conduire a été démantelé par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale.

0 234

Un réseau de falsification de documents administratifs a été démantelé par la brigade de recherche de la gendarmerie nationale après avoir été alerté par la Direction générale des transports terrestres (DGTT) sous le regard bienveillant du ministère de tutelle suite à une multitude de plaintes formulées par les victimes manifestement abusées.

Agissant sur information, la brigade de recherche de la Gendarmerie nationale appelée communément (DGR) a réussi à démanteler, au terme d’une enquête approfondie un réseau de malfaiteurs qui s’était spécialisé dans la falsification de documents tels ; permis de conduire, cartes grises, passeports, etc. Alors que de nouvelles victimes venaient d’en faire les frais.

Quand je lui ai présenté le dossier il m’a dit qu’avec ses relations il a seulement besoin de l’ancienne carte grise, de la copie de ma pièce d’identité et un montant de 50 000 FCFA.” Déclare DOBEDA KODZOTSE, une victime.

Je suis venu avec tous les documents et quand je me suis rendu à la visite technique, on m’a informé que la carte grise était une fausse.” D’après Victor WOUTBA, une autre victime.

HeaderBanner

Selon notre source, près d’une cinquantaine de dossiers ont été saisis entre les mains du faussaire NKOUNA ABESSOLO Goltrand Alias Dadou, interpellé puis conduit devant le juge d’instruction près le tribunal de première instance de Libreville avant d’être placé sous mandat de dépôt.

Parmi les charges retenues à son encontre ; “constitution d’association de malfaiteurs, contrebande et falsification de documents administratifs…”, en attendant que le cerveau dudit réseau en cavale soit également cueilli à son tour.

À la Direction générale des transports terrestres (DGTT) l’on s’étonne de voir certaines maisons d’établissement des plaques d’immatriculation et de contrôles des véhicules ne pas s’en apercevoir de la supercherie, elle préconise d’ailleurs pour contrecarrer ce trafic savamment orchestré sur toute l’étendue du territoire national la numérisation des documents incriminés à la délivrance.

Le démantèlement de ce réseau mafieux remet en cause les allégations mensongères portées à l’encontre d’Oscar MAPANGOU, directeur du centre d’examens du permis, Jean Felix MEZUI, directeur du centre des cartes grises et Anatole KABOUNOU ONKONI, directeur général des transports terrestres par un groupuscule d’individus enfuis tapis dans l’ombre animés par la volonté de ternir l’image de ces cadres de l’administration gabonaise dont les tâches assignées ne souffrent en réalité d’aucune manière.

Ce qui pourrait amener l’Autorité Nationale de Vérifications et d’Audit (ANAVEA) à revoir sa copie suite au remue-ménage récent visant à mettre toute la lumière sur l’affaire de délivrance au noir de cartes grises, permis de conduire, et bien d’autres.

Nous y reviendrons…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.