Affaire Grenade de Port-Gentil: La famille de Yann Engouhang fustige la récupération politique autour de l’accident de leur fils.

0 277

Libreville, le 25 fevrier 2021-(Actualités 241). Le carnage causé par l’explosion d’une grenade à l’église Bethel de Port-Gentil continue de défrayer la chronique. Malgré les éclaircissements de l’auteur de cet incident malheureux. Certains  accuseraient les forces de l’ordre pour inciter les populations à la violence afin de semer le trouble dans le pays.

Le dimanche 21 février dernier, dans une église de la capitale économique gabonaise (Port-Gentil), s’est produit un drame d’une extrême violence entrainant plusieurs blessés dont un, ayant perdu la totalité de ses mains en essayant de rejeter la grenade hors de la chapelle.

Il est à noter que le drame n’est nullement une bavure policière mais, l’ignorance d’un jeune adolescent appelé Mouvelou Mouvelou Siguy qui avait ramassé une grenade assourdissante proche d’un check point des forces de défense et de sécurité nationale. Qui malheureusement va se retrouver au sein de l’église Bethel. 

HeaderBanner

En effet, après l’explosion de la grenade, le représentant de la famille a rassuré l’opinion sur l’état de santé de leur fils dont le diagnostic vital n’est pas engagé.

« Certains ont distillés de fausses informations concernant son diagnostic vital, d’autres ont parlé des sommes d’argent qu’aurait reçu la famille, pire d’un véhicule qui aurait lancé la grenade dans l’église. Tout ceci aux yeux de la famille s’apparente à une volonté sordide de récupération politique afin de noircir l’image de notre pays et partant de ses dirigeants. La famille n’attend pas servir d’alibi aux oiseaux de mauvaises augures qui sèment le poison. Car l’engin a bel et bien été introduit imprudemment dans l’église ».  A condamné la famille de la victime Yann Engouang.

C’est donc, pour mettre fin à ces controverses entretenues par les hommes politiques de l’opposition tapis dans l’ombre que la famille de Yann Engouang s’est indignée en plus de fustiger la récupération politique autour de l’accident de leur fils.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.