Un maire molesté par deux sujets libanais à Franceville

0 125

Franceville, le 24 février 2021-( Actualites 241 ). Le deuxième maire adjoint de la commune de Franceville, Jules Ferry Ngouadjila Ndoumou, chargé de la ville, a été sauvagement molesté par deux sujets libonais tous deux commerçants à Potos, dans le 1er arrondissement.

En effet, ces derniers refusaient de voir des commerçants exposer leurs marchandises devant leur magasin malgré l’injonction de l’édile de la ville.

 l’incompréhension aurait commencé mardi. Les commerçantes n’ayant pas de lieu où exposer leurs marchandises «le maire a informé le commerçant libanais d’une décision municipale d’installer des commerçantes devant son magasin situé à Potos, le centre des affaires de la capitale provinciale du Haut Ogooué. Le Libanais n’a pas accepté une telle décision qui étoufferait son

HeaderBanner

Le Libanais a refusé l’exécution de l’arrêté  municipale or le maire adjoint Jules Ferry Ndoumou est l’autorité la mieux indiquée dans la ville pour faire plier le commerçant car il est le deuxième maire adjoint chargé de la voirie.

Les deux libanais n’ont pas hésité à prendre en sandwich le maire, le traînant de gauche à droite comme une balle de ping-pong et le confondant même à un sac de box.  Aveugler par les coups, l’autorité municipale a dû se frayer un passage pour prendre la poudre d’escampette.

Les frères Andjoua (libanais) ont été placés en garde à vue avant d’être entendus par le procureur de la République près du tribunal de Franceville, Nicaise Leyama.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.