Bayi-Brikolo/Aboumi : Comment Félix Onkéya fait peur

0 53


Depuis que le haut cadre émérite de l’administration publique gabonaise, multidimensionnel et membre du Parti démocratique gabonais (PDG) dans le département de Bayi-Brikolo – dans la province du Haut-Ogooué – a pris l’engagement de promouvoir le développement socioéconomique visant la création des Activités Génératrices de Revenus (AGR), afin de sortir la localité de la pauvreté et de la précarité, c’est véritablement un branle-bas au sein de la classe politique locale.

En effet, d’aucuns redoutent du probable retour aux affaires dans l’intérêt des populations, qui se profile, pour le promoteur du Front uni de Ngami (FUN). Une plateforme qui fût longtemps un cadre promotionnel de la diversité socioculturelle propre à Bayi-Brikolo, pour avoir marqué sur le plan national et international, durant une decennie de passage de Félix Onkéya à l’Assemblée nationale.

A l’approche de grands changements attendus et promus par le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, selon certains observateurs de la scène politique dans le Haut-Ogooué, Felix Onkéya est considéré aujourd’hui par les populations de Bayi-Brikolo comme le « messie » qui, par ses actions salutaires, va ramener le développement tant attendu depuis des décennies. Ce fidèle de la politique du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, dont il reste très attaché, convainquant dans la conception novatrice sait également trouver des idées justes pour contrecarrer les manigances de ses adversaires et détracteurs.

HeaderBanner

« Nous sommes appelés à promouvoir la politique du chef de l’État tout en apportant des initiatives qui permettent à nos populations de trouver de l’emploi et avoir des revenus qui leur permettent de subvenir aux besoins urgents. Le President de la République y attache du prix et nous le recommande. J’adhère totalement à cette vision qui nous permettra de développer nos localités et d’assurer le développement du Gabon en général. C’est aussi cela créé la croissance et la plus-value dans notre économie sociale », indique Félix Onkéya.

D’ailleurs, le retour en août dernier du « Député naturel » de Ngami fût perçu par des acteurs locaux imbus et aigris comme une amorce de l’épilogue de leur « court-métrage » politique dans la localité de Bayi-Brikolo. Surtout, après que ces derniers se soient illustrés de manière négatives pour empêcher Felix Onkéya de mener des rencontres citoyennes de proximité, dans le strict respect des mesures barrières, en vue d’édifier et sensibiliser les populations sur les projets en cours qui vont contribuer à leur autonomisation. Des tentatives d’intimidation d’instrumentalisation qui n’ont, malheureusement, pas prospérer compte tenu de la détermination avec laquelle la population avait un absolu besoin de communier avec le plus illustre de leur fils.

Cela traduit également de la dimension politique et sociale de Félix Onkéya dans la localité de Bayi-Brikolo. C’est dire combien de fois la présence de Félix Onkéya dérange par sa popularité et son immense connaissance du terrain politique marqué par une forte expérience de solidarité legendaire entretenue avec l’ensemble des couches sociales du terroir. Toute chose qui cadre parfaitement avec la vision de cohésion et de solidarité prônée par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Chris D. Ogoula

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.