Boulevard Triomphal Omar Bongo : SOCOBA compte livrer le chantier en avril 2022

0 133

Sur les sept ( 7) ouvrages hydrauliques prévus, quatre (4) sont déjà réalisés. Cependant, la transversalité de ces projets avec d’autres en cours de démarrage notamment en raison de l’installation de certains réseaux de services publics (eau, télécommunications), pourrait prolonger ultérieurement cette date de livraison du projet.

SOCOBA, société spécialisée dans le Bâtiment et Travaux Publics est engagée depuis plus d’un an sur le projet de réhabilitation du Boulevard Triomphal Omar Bongo.

Un contexte de chantier difficile

Selon Léandre Assadiola, conducteur des travaux chez SOCOBA, la réhabilitation du Boulevard Triomphal consiste d’abord à changer tous les ouvrages hydrauliques en tubes métalliques de 1,5 m, par des ouvrages en béton armé de même dimension.

Au total, le linéaire allant du rond point de la démocratie aux affaires étrangères, va nécessiter la pose par SOCOBA de sept (7) ouvrages hydrauliques.

Le chantier avance malgré les contraintes

La visite guidée de ce chantier, organisée le jeudi 24 mars 2022 par SOCOBA au profit de nos rédactions, a permis d’attester que quatre (4) des sept (7) ouvrages hydrauliques étaient déjà réalisés dans les règles de l’art par SOCOBA, entreprise qui a réalisé plus de la moitié des édifices administratifs et industriels du pays et qui peut se prévaloir d’être aujourd’hui une entreprise citoyenne au gré d’un tel engagement.

Pour ce projet de réhabilitation du Boulevard Triomphal, l’engagement de SOCOBA est davantage mis à l’épreuve car on parle d’un projet d’une grande complexité.

Et pour cause, un des 7 ouvrages hydrauliques poserait un véritable problème pour sa mise en oeuvre car se trouvant à près de 10 m de profondeur et se situant dans les environs de l’Ambassade de Russie.

SOCOBA est obligée de recourir à une technique plus complexe

Pour la mise en oeuvre de cet ouvrage hydraulique 5, SOCOBA va devoir procéder par phasage afin d’éviter le risque d’effondrement étant donné que l’emprise occasionnée par le retrait de cette buse métallique serait d’environ 100m soit 50 m de chaque côté de la double voies.

Au regard de ce qui précède, et prennant en compte la très forte circulation des véhicules sur le Boulevard Triomphal, SOCOBA vas être obligée d’innover en utilisant la technique par fonçage.

Cette technique déjà utilisée du côté de Plein Ciel, consiste à insérer un tube métallique plus résistant dans l’ancien désuet de façon à l’absorber.

A cette complexité engendrée par l’ouvrage hydraulique (5), les travaux de terrassement conduits par SOCOBA au niveau du Conseil National de la Démocratie (CND), révèlent que certaines habitations ont obstrué les caniveaux d’évacuation des eaux de pluies.

HeaderBanner

Conséquence : les eaux de pluies coulent à même le bitume à ce niveau. SOCOBA promet d’y remédier, mais il va falloir que la mairie engage très rapidement des missions de sensibilisation pour combattre l’incivisme des citoyens dont les critiques ont souvent accablé cette entreprise en charge des travaux qui doit parfois faire avec les moyens limités, eu égard à ses factures d’avancement mensuel qui sont souvent payées avec beaucoup de retard. Pour rappel, l’Etat doit à SOCOBA une dette intérieure très importante encore non payée à ce jour, pourtant cette entreprise doit continuer à respecter ses engagements sur chantier et même au niveau de sa masse salariale. Ce qui est une réalité à saluer, quand on sait qu’il n’y a pas eu de licenciement au sein de cette entreprise au plus profond de la crise économico-sanitaire.

La réhabilitation du Boulevard soulève la question d’incivisme

Selon Léandre Assadiola, conducteur des travaux chez SOCOBA, l’autre inquiétude autour de ce projet se situerait au niveau des déchets déversés par les populations sur les caniveaux se trouvant le long du Boulevard Triomphal.

Cette réalité qui fait montre d’incivisme doit conduire à des opérations de curage des caniveaux, afin d’éviter que les ordures ne bouchent les buses en béton armé nouvellement remplacées par la SOCOBA.

Une fois cette phase de remplacement des buses métalliques par des buses en béton armé terminée, SOCOBA va accélérer la cadence au niveau du reste des travaux à savoir le ravalement des anciens enrobés et la pose du bitume dont le taux de réalisation est estimé à ce jour à 60%.

La date de livraison mise à rude épreuve

On comprend finalement toute la complexité qu’il y a autour de ce projet de réhabilitation du Boulevard Triomphal, un projet qui est en vérité transversal à d’autres projets qui nécessiteront de faire des tranchées dans le bitume nouvellement réhabilité.

C’est le cas de la SETEG, qui prévoit réaliser une tranchée souterraine pour insérer un conduit d’alimentation d’eau destiné à desservir la Baie des Rois ( projet qui doit reprendre sous peu de temps). On évoque aussi dans le même ordre d’idées, les conduits de la SEEG et de Moov Africa Gabon Telecom, qui devraient également se frayer un passage sous le bitume du boulevard d’ici là.

La date de livraison de ce chantier est mise à l’épreuve

Finalement cette transversalité du projet de réhabilitation du Boulevard Triomphal, pourrait influencer sa date de livraison envisagée par la SOCOBA pour fin avril 2022.

Par ailleurs, toutes ces précisions techniques ont pour effet de montrer tout le dévouement de la SOCOBA qui doit malheureusement faire face avec des impondérabilités dans le cadre de ce projet, que les citoyens ne sont plus censés ignorés.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.