Politique/CND : « Les frais de session sont un droit intangible puisqu’il ya jurisprudence en la matière », dixit Evouna Simon Rodolphe, président du Parti Socialiste Unifié

0 71

Libreville, le 8 décembre 2021- ( Actualites241 ). Les partis de l’opposition et de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence ont pris en l’assaut ce matin le Conseil National de la Démocratie pour savoir ce qu’il en ai de leurs frais de session qui tarde à être payer depuis plus d’un mois. Une situation qui laisse présager un détournement de cette mane financière. 

A cet effet, une séance de travail a été organisée entre  ces partis au sein même de l’institution pour débattre de la question. Il ressort de cette séance de travail qu’au regard de la situation actuelle du pays et notamment en ce qui concerne le paiement de leurs frais de session, une délégation des membres et des conseillers du CND ira vers les autorités publiques pour réclamer leur dû.

HeaderBanner

« Nous avions pris acte de ce qu’ils viennent de nous dire, mais ils vont repartir demain voir les plus hautes  autorités pour qu’ont rentre dans nos droits. Les frais de session sont un droit intangible puisqu’il ya jurisprudence en la matière« , a expliqué Evouna Simon Rodolphe, porte-parole et président du Parti Socialiste Unifié.

Au vu de cela ces partis jugerons du bien fondé de la réponse qui leur sera donnée par les plus hautes autorités dès demain et, à partir de cela, une décision collégiale sera prise si tant est qu’ils ne sont  pas satisfait.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.