CNSS/Climat social délétère : Un dialogue en vue pour le 26 mai prochain

0 116

Dans une correspondance à l’adresse du personnel de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), signée de son président Richard Ndi Bekoung, le Syndicat des professionnels de la sécurité sociale (Sypross), annonce avoir obtenu de l’administration sa disponibilité en vue d’échanger directement, avec ses derniers, au cours d’une « grande concertation sociale » prévue se tenir le 26 mai prochain au siège de Bikélé, dans le troisième arrondissement de Ntoum. Une rencontre qui sera placée sous le thème évocateur : »Administration provisoire : réalité ou utopie ».

Initialement prévue se tenir, le 19 mai dans un premier temps, la rencontre aura finalement lieu à la date indiquée dans la correspondance. Un léger report qui serait consécutif à un agenda très chargé de l’administrateur provisoire de la Cnss, Chrostophe Éyi, qui, aurait marqué son accord pour l’organisation de la dite rencontre utile pour pour parvenir à l’apaisement en vue d’un retour de la sérénité du climat social au sein de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss).

HeaderBanner

En effet, alors que sa mission de redressement de l’administration sociale tire à sa fin, la tenue de cette rencontre devrait être perçue comme une opportunité supplémentaire vers la décrispation de vives tensions qui ont jalonné son action à la tête de la Caisse nationale de sécurité sociale, vitrine de la politique sociale du Gabon. Mais aussi en donnant l’occasion aux partenaires sociaux d’échanger directement avec leur hiérarchie. Christophe Éyi pourrait mettre à profit cette rencontre pour esquisser le bilan de son action en un an de gestion et expliquer de « vive-voix » ses choix et méthodes qui s’inscrivent dans le prolongement de cette action.

Par ailleurs, ce qui serait une grande première au sein de l’institution sociale et appelé à se perpétuer.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.