Nyanga : Le porte voix d’Ali Bongo Ondimba accueilli à Ndindi dans la ferveur

0 674

Comme à son habitude, la Haute-Banio s’est fortement mobilisée, ce vendredi 5 mai 2023, pour un accueil au rang de la délégation du Haut Commissariat de la République, conduite par son Haut Commissaire Général Michel ESSONGUÉ.

Accompagnée du gouverneur de la Nyanga, madame Nicole NOUHANDO, la délégation était attendue, au départ sur la Banio à Mayumba, par l’ancien Ministre d’Etat, Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU, natif de ce département.

Notons qu’au moment de leur passage par Mayumba, Michel ESSONGUÉ et sa suite avaient déjà été salués par les différentes autorités départementales de la Basse-Banio, aux portes de la ville.

C’est vrai qu’à Ndindi, 1re étape, la nature n’a pas été clémente, du fait de la petite averse qui a marqué les moments d’accueil, mais les populations ont bien compris qu’une pluie qui intervient avant une grande arrivée est un bon signe.

Il faut dire que Ndindi est un exemple de faire ensemble, une référence d’harmonie pour le vivre ensemble. Et les populations l’ont une fois encore démontré, toujours unies derrière leur leader politique, Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU. La rencontre ayant été aux allures de grande fête, à travers la chaude ambiance entretenue sous les rythmes du terroir. En plus du grand déjeuner bien arrosé offert, avant l’échange, part le représentant des ndindinois à l’Assemblée Nationale, E. A. MBOUMBOU MIYAKOU.

Cet échange, à l’hôtel de ville de Ndindi, a démarré par le mot de bienvenue du Préfet IWANGOU IWANGOU, suivi du long chapelet des doléances égrené par le représentant des populations, sur des questions tous azimuts. Malheureusement trop de détails, avec des surcharges à ne pas faciliter le choix des priorités.

HeaderBanner

Aussi Edgard Anicet MBOUMBOU a-t-il pris la parole pour restituer les choses, en rappelant pour reconnaître les efforts déjà consentis par le gouvernement de la République, instruit par le Chef de l’Etat. Avant de résumer les attentes pressantes à solutionner facilement, pcq l’Etat ne peut pas tout faire au moment.

Sur ces urgences, il y a d’abords la route pour désenclaver Ndindi, puis l’achèvement des travaux du collège, l’eau et l’électricité, le conflit homme faune, la santé…

Au sujet justement de la santé, le député de la Haute Banio a reconnu l’apport social de Maurel et Prom, qui exploite l’or noire du côté de Ndindi, dans le cadre de la responsabilité sociétale. Dénonçant toutefois des factures injustifiées sur des petits projets réalisés au bénéfice des populations. Ce qui l’oblige à solliciter un regard intéressé de l’Etat sur la question.

« Les populations de la Haute-Banio ne changeront pas. Elles sont des soldats du Président de la République Ali BONGO ONDIMBA et le demeureront », a rassuré Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU.

En réponse, Michel ESSONGUÉ a dit avoir pris bonne note des doléances, malgré leur complexité. Soulignant que le Chef de l’Etat ne retiendra que les priorités. Et qu’il a d’ailleurs déjà donné des instructions au gouvernement sur les problèmes récurrents des populations, afin qu’ils soient résolus progressivement.

Il a cependant reconnu l’attachement et la fidélité des compatriotes de la Haute-Banio au Président de la République qui, en retour, ne les quitte pas du regard.

« Nous sommes un organe de suivi et d’évaluation de l’action publique, c-à-d les yeux et les oreilles du Chef de l’Etat. Ainsi nous menons des missions d’écoute et de proximité, pour lui apporter des informations d’aide pour des décisions adaptées. Moïse BIBALOU KOUMBA, fils de la Nyanga et natif de Moabi, vient d’intégrer l’organe », a-t-il informé pour conclure.

Source : OLIVIER BAAK

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.