Économie numérique/SING : La révolution économique par la digitalisation.

0 54

L’économie numérique représente aujourd’hui, un peu plus de 5 à 6 % du PIB (Produit intérieur brut) de l’économie gabonaise et qui contribue à la croissance impulsée dans le cadre de l’équilibre économique du pays post Covid-19. Dès lors que les prochains enjeux macroéconomiques seront consacrés au processus de digitalisation des administrations et des entreprises privées tous secteurs d’activités confondus.                               

Instruit par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, le Plan d’accélération de la transformation (PAT) –  qui consacre un point d’honneur à l’économie numérique  –  permettra, dans les trois prochaines années, aux entreprises et administrations de mettre en place des infrastructures afin de proposer des meilleurs offres de services de qualité.                         

Mis en place par le gouvernement gabonais, la SING, présente aujourd’hui, en trois (03) années d’existence, un bilan promoteur et qui joue pleinement son rôle d’écosystème numérique. 5000 personnes impactées, 1500 autres personnes formées, plus de 50 startups accompagnées et financées par la plateforme digitale. Plus que par la passé et après un démarrage laborieux, la SING est dans une dynamique positive avec plus de 250 millions de francs cfa de chiffres d’affaires. Ce qui appelle l’État de continuer a proposer son accompagnement pour atteindre un potentiel d’actions qui sera estimé autour de 100 % de couverture.               

HeaderBanner

Au titre de cet accompagnement de l’administration publique, la SING en collaboration avec le Ministère en charge de la lutte contre l’enrichissement illicite, a offert une formation locale à 135 Secrétaires généraux de l’administration publique. Avec le Ministère de la santé publique, il a été développé une  application qui permet d’identifier les centres de dépistage du cancer ainsi qu’une autre plateforme pour informer sur la Covid-19.                         

L’objectif visé aujourd’hui par la SING a pour but de promouvoir les valeurs de la culture du résultat au sein de l’entreprenariat gabonais.

la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.