Économie-PAT : 2022, année de la relance

0 67

Pour de nombreux experts en matière macroéconomique, l’économie gabonaise est appelée à connaître un nouvel essor de croissance, malgré les effets induits des tribulations de la crise sanitaire de ces deux dernières années, pour reprendre sa marche en avant dans de nombreux secteurs d’activités. Des performances qui devraient également permettre de booster la croissance dans la sous-région. Pour ce faire, les Autorites gabonaises se montrent confiantes et optimistes dans les efforts du pays à poursuivre son essor économique.

En effet, durant la « lutte » contre la pandémie sanitaire, le Gabon a été l’un des rares pays du continent qui a su faire montre de résilience. C’est dire que du côté du gouvernement l’on entrevoit l’avenir avec beaucoup de sérénité pour relever les défis de la croissance. Des performances qui sont bien loin des prédilections catastrophiques ou sombres de certains défaitistes. Tant plus que dans la vision du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, l’heure à sonné pour accélérer et relancer l’économie du pays en renforçant le système social, la santé, l’éducation, l’amélioration des conditions de vie des populations, dont les priorités sont contenues dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT), instruit au gouvernement par le Président de la République.

HeaderBanner

Après deux années de restrictions sanitaires, le chef de l’État a décidé de la levée de toutes ces mesures de lutte pour faciliter un retour à la vie normale. Le plan d’assouplissement indiqué au gouvernement a conduit à une reprise progressive de l’activité quotidienne pour remettre le pays sur les rails de l’émergence et du développement qu’il avait amorcé avant la pandémie. Même si l’on reste encore dans un contexte de vigilance sanitaire.

Le gouvernement entend intensifier la politique de diversification de l’économie en privilégiant les secteurs fortement créateur d’emplois. Notamment les industries de transformation et extractives, les services, l’économie verte, indique-t-on.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.