Election présidentielle 2023 : Tchibanga à l’honneur pour le lancement de la campagne de Pierre-Claver Maganga 

0 69

Ce vendredi 11 août, ils sont venus de tous les coins et recoins de la capitale provinciale de la Nyanga (Tchibanga) et du département de Mougoutsi. Les habitants, militants et sympathisants ont pris d’assaut la salle polyvalente de la localité, pour écouter le candidat à l’élection présidentielle du 26 août prochain, pour le compte du PSD, Pierre-Claver Maganga Moussavou.

Après un petit périple pendant la période de précampagne qui l’a conduit tour à tour à Mbigou (Ngounié), Moabi, Mocabe et Mongo (Nyanga), le héraut de « la provincialisation » a préféré lancer sa campagne par le chef-lieu de la Nyanga. Un symbole en droite ligne avec son projet de société, « la provincialisation », en ouvrant sa campagne électorale par cette localité de l’hinterland.

A « Tchaïbang-City », comme on l’appelle affectueusement, Pierre-Claver Maganga Moussavou, sans fioritures a dévoilé les raisons de sa présence parmi l’assistance : « Je suis venu vous dire que je suis des vôtres en ouvrant ma campagne électorale ici à Tchibanga chez-moi, contrairement à ce que pensent nos détracteurs ».

HeaderBanner

Puis d’expliquer dans un langage limpide et de franchise, son projet de société, d’autant qu’il a pris la peine de poursuivre son meeting en langue vernaculaire, en Ipunu. Langue la plus parlée à Tchibanga. « On peut le faire, on doit le faire » a insisté le candidat du PSD devant une foule nombreuse.

Il faut souligner qu’avant la prise de parole de Pierre-Claver Maganga Moussavou, l’assistance a eu droit au speech de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Innocent Benvone Be Nze, qui s’est désisté, car ayant succombé au projet de société « La provincialisation », pour soutenir son concepteur, Pierre-Claver Maganga Moussavou.

Innocent Benvone Be Nze a égrené les raisons de son ralliement au chantre de « la provincialisation » en ces termes : « J’ai analysé tous les contours de l’élection présidentielle de cette année, j’ai pensé que c’est le seul qui peut mieux porter les aspirations du peuple gabonais. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé en mon âme et conscience de rallier la candidature de Pierre-Claver Maganga Moussavou malgré les nombreuses propositions alléchantes que j’ai eues depuis mon arrivée au Gabon ». Et, sur la même lancée il a appelé « chers jeunes du Gabon de soutenir sa candidature et surtout de le voter le 26 août 2023. Il a de bons projets pour le Gabon, notamment la provincialisation ».

Gageons que le message de ce premier meeting d’ouverture de campagne à Tchibanga, résonne au-delà de Mougoutsi.

Kevin-aymard Lelengui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.