GABON/CESE : Où sont passés les indemnités de session ?

0 70

Le feuilleton a rebondissement séquentielle sur le Conseil économique, social et environnemental (CESE) n’a toujours pas fini de livrer toutes ses passions pour les nombreux férus du sensationnel. Surtout quand cela a trait à l’opacité et d’amateurisme dans la gestion des fonds publics. Et encore plus pour ce qui est d’une institution à l’exemple de ce que vit actuellement le Conseil économique, social et environnemental.        

En effet, selon une dénonciation du collectif des Conseillers-membres de l’institution,  représenté par le Dignitaire Etienne-Lambert Boundzanga, faite en fin de semaine dernière, ces derniers ont mis à nu des malversations de gestion et une opacité au mépris de toute règle de procédure en matière de nomenclature financière actuellement instaurée en mode de gouvernance au CESE. Surtout de la destination finale prise par les 150 millions de francs cfa, alloués par l’agence comptable, le Mercredi 8 décembre 2021, dernier. Des fonds qui, selon la rubrique, devaient servir d’investissement, au payement du retard des indemnités de session dues aux Conseillers économiques, sociaux et environnementaux  ainsi qu’aux travaux d’aménagement du siège de l’institution, a soutenu le porte-parole, Aloïse Mbou Mbine.                   

HeaderBanner

Il y’a cinq (05) mois de cela, une somme de 61 millions de francs cfa, avait pourtant  été débloquée du trésor public pour l’exécution des mêmes travaux de réhabilitation. L’entreprise, a, qui avait été attribuée le marché, de gré à  gré, aurait, selon les mêmes sources, reçue 11 millions de francs cfa pour « travaux exécutés ». Alors que rien n’a été fait en ce sens soutien le collectif. Qui, dans sa charge, a également dénoncé que la présidence de l’institution serait coutumière des faits à répétition. Toutes choses qui traduisent des nombreux dysfonctionnements du CESE avec des violations en série de l’application des lois et de l’orthodoxie de gestion des fonds publics.

Edgard Mombo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.