Gabon: les syndicats des transporteurs terrestres du Gabon signe une pétition dénommée « Front anti 18h »

0 158

Libreville, le 13 mars 2021-(Actualites 241). C’est dans l’objectif d’amener le gouvernement a revoir les heures du couvre-feu, que Le Syndicat Libre des Transporteurs Terrestres du Gabon par son président Jean Robert Menié a organisé ce jour, au marché de Nzeng-Ayong une assemblée générale qui va accoucher d’une pétition dénommée Front anti 18h.

En effet, L’extrême difficulté d’évacuation des populations entre l’heure d’arrêt du travail et 18 heures, heure du couvre-feu  ( temps d’évacuation trop court);

HeaderBanner
  • L’apparition d’énormes embouteillages à la proche de 18 heures;
  • La quantité élevée des personnes rattrapées  par la brévité du temps et se trouvant hors de leurs domiciles au delà de 18 heures;
  • La constitution de longues files d’attente attendant les bus de Sogatra, Trans-Urb et taxi sans aucun respect des mesures barrières  ( foyer de contamination par excellence );
  • La congestion subit des arrêts de la circulation dès le début de l’après-midi;
  • L’augmentation des cas de maladie malgré l’heure de 18 heures;
  • Le traitement brutal infligé par les forces de l’ordre et de défense à ceux des transporteurs ou des populations au delà de 18 heures;
  • La décision révélatrice du gouvernement à autoriser le  transport des populations par les bus de la Sogatra et de Trans-Urb jusqu’à 20 heures;

Les Syndicats des Transporteurs du Gabon suggèrent au gouvernement de ramener l’heure du couvre-feu à 22 heures.

« Nous ne sommes pas dans un bras de fer avec le gouvernement, nous sommes des partenaires sociaux, nous sommes une force de proposition et nous avons la latitude de faire des propositions au gouvernement pour corriger certaines choses », a conclu Jean Robert Menié.

À cet effet, la signature d’une pétition a eu lieu et sera remis au gouvernement mercredi 17 mars 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.