Gabon: Rose Christiane Ossouka comprend que pour faire avancer le bateau Gabon  elle devrait  s’entourer de toutes les forces ethniques du pays

0 18 765

Le suspense persistait depuis sa nomination le 16 juillet 2020. La composition des membres du cabinet du Premier ministre, Chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda a vu la grimpée d’une marche de plusieurs personnalités qui savent qu’elles ont été choisies pour accomplir un travail qui exige modestie, humilité et efficacité. À la surprise générale, cette équipe représente le Gabon, en termes de diversité ethnique et de féminisation.  Sur ce thème, le Chef du gouvernement emprunte un chemin différent de celui de ses prédécesseurs.

Pari réussi. Rose Christiane Ossouka Raponda, première femme à la tête du gouvernement gabonais, a bouleversé la donne en s’entourant dans son cabinet d’hommes et de femmes issues des différentes provinces du Gabon et en respectant à un doigt près la parité. Elle échappe ainsi à tous les codes qui empoisonnent ceux qui ne s’entourent que de parents, amis et connaissances.

Le noyau de l’équipe de cabinet de Rose Christiane Ossouka Raponda compte une trentaine d’hommes et de femmes, trentenaires ou quadragénaires, de diverses ethnies, avec des compétences de très haut niveau. Ce personnel est composé de l’ensemble de ses directeurs de cabinet, secrétaires particuliers, conseillers, directeur du protocole et ” les personnels supports ” ( intendantt, médecin, aide de camp, chauffeur…).

HeaderBanner

La solde forfaitaire desdits personnels est contenue dans  le décret 012/PR/MBCPFPRE complétant le décret 1500 /PR /MFPRA /MEFEBP du 11 décembre 1995, définissant « les modalités de prise en charge par le Budget de l’Etat des traitements alloués pour l’exercice d’une fonction gouvernementale, d’un mandat parlementaire, de tout autre fonction ou mandat d’une institution constitutionnelle ».

Cette dynamique répond également à un engagement exprimé très tôt par Rose Christiane Ossouka Raponda en réference aux instances de gouvernance qui réclament d’introduire d’avantage de promotion au mérite, voulue par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Réputée être une femme de caractère, travailleuse et compétente, Rose Christiane Ossouka Raponda a lancé officiellement le 25 septembre dernier les travaux de la première phase de la Transgabonaise, une route de 780 kms qui relie Libreville à Franceville traversant six des neufs provinces du pays. Normal. Cette économiste de formation, a pour mission, entre autres, d’assurer la relance économique et l’accompagnement social nécessaire en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Les collaborateurs affectés au sein de son cabinet devront donc être aussi éprouvés aux crises, qu’ils soient novateurs et imaginatifs. D’ici 2022, les résultats attendus par le Chef de l’État seront peut-être au rendez-vous. Mais pour l’instant la ” cuvée ” Rose Christiane Ossouka Raponda doit se distinguer par une vraie solidarité, une vraie collégialité.

Le premier ministre n’entend d’ailleurs pas lésiner sur les moyens pour remplir ses obligations. Le 10 décembre dernier, lors du conseil des ministres, elle a réaffirmé la loyauté, la fidélité et l’engagement total des Membres du gouvernement à redoubler d’efforts, à assumer pleinement leurs responsabilités avec exemplarité et probité à l’égard, non seulement du Président de la République, Chef de l’État, mais également à l’endroit des gabonais et gabonaises qui attendent les actes traduisant la concrétisation de la vision du Président de la République sur les plans social et économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.