GESTION DES GARES ROUTIERES: Théophane EKOUMA ABESSOLO face aux exploitants de gares routières d’Oyem

0 76

Oyem, le 29 mars 2021- (Actualites 241). Sur la question de la gestion des gares routières implantées dans la Commune et d’identification de leurs principaux responsables : l’Hôtel de Ville et les représentants des transporteurs ont tenus à s’accorder sur la nécessité de redynamiser ce secteur qui semble faire place à l’anarchie du côté du quartier Akoakam dans le premier arrondissement tout comme au marché de Ngouéma dans le deuxième arrondissement.

A cet effet, sous les fermes instructions du Maire Central, empêché, le Directeur des Finances et du Recouvrement de la Ville, Théophane EKOUMA ABESSOLO, a tenu une séance de travail, ce lundi 29 mars 2021, à la salle de délibération de l’Hôtel de Ville dont prenaient part Fiston NGUEMA ZEKOUA, président de l’Association des Transporteurs d’Oyem-Bitam (ATOB), Euloge MVE ONDO, responsable de l’agence SAGESSE-TRANSPORT qui exerce illégalement dans le domaine communal du carrefour Akoakam et des représentants de la gare routière de Ngouéma de la ligne Mitzic-Oyem, à savoir Jean Daniel EBE ONDO dit Arcel Luplin et Syvère OWONO MENGUE défini comme Coordonateur de ladite gare.

Ces échanges qui devront se poursuivre avec l’Autorité Municipale, ont tourné autour de l’identification, de l’organisation et du mécanisme de recouvrement des taxes et les textes qui régissent cette activité.

HeaderBanner

Le DFR, qui a pris du temps à développer ces aspects, tenait à partager les attentes du bureau du Conseil municipal actuel pour le secteur suburbain avant d’épiloguer avec ses exploitants de gares routières sur des aspects techniques se rapportant à l’identification proprement dites des lignes, leurs points de stationnement et leurs différents responsables. Des informations et observations qui seront portés à qui de droit a-t-il laissé entendre.

Notons qu’au sortir de ces discutions, dans un cadre convivial, toutes les parties présentes ont exprimés l’impérieuse nécessité de l’application et du respect des décisions municipales indiquant les seuls endroits requis à exercer cette activité et ont également manifesté l’engagement de travailler de concert avec la Mairie pour relever les défis de mobilisation des ressources de la cité Oyem.

Enfin, il est prévu des visites de terrain dans les toutes prochaines heures et jours pour définir le mécanisme d’une nouvelle collaboration.

            

Source: S/Com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.