Haut-Ogooué/Bayi-Brikolo: Jean Bosco Ndjounga appelle les siens à soutenir «activement» la transition

0 131

Le vendredi 02 février courant, à la chambre de commerce de Libreville, le député et premier secrétaire du bureau de l’Assemblée Nationale de la transition, Jean Bosco Ndjounga, le conseiller du président de la transition, Sébastien Saba et d’autres cadres du département de Bayi-Brikolo (Aboumi) ont convié les ressortissants dudit département vivant ou de passage à Libreville à une réunion de soutien et d’accompagnement de l’action du président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema. Il est essentiel de souligner que d’après les intervenants, cette mobilisation autour de la transition se justifie par l’acquisition de nombreux avantages sous l’ère du CTRI.

Les cadres de Bayi-Brikolo (Aboumi) précités, estiment que durant les quatorze ans du règne d’Ali Bongo Ondimba, leur département a souffert d’un criard manque de promotion des cadres. C’est donc fort de ce fait favorisé par l’avènement d’un nouveau pouvoir transitoire, qu’ils ont tenu à rassembler les fils et filles de leur localité autour de ladite transition.

« En cette circonstance, nous voulons adresser nos vives remerciements au Général de Brigade, Brice Clotaire Oligui Nguema, président du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions, président de la république, chef de l’État, pour les nominations des fils du département à des hautes fonctions », a déclaré Sébastien Saba.

HeaderBanner

Les propos susmentionnés, tenus par le conseiller du président de la transition, ont été corroborés par l’honorable Jean Bosco Ndjounga. « En seulement quatre mois, dit-il, le département de Bayi-Brikolo a bénéficié de nombreux avantages », à l’instar de la promotion des cadres, le renforcement de la frontière d‘Aboumi par les forces de défense, l’affectation d’un médecin, d’une sage-femme et d’infirmiers d’État au sein de leur Centre médical. En outre, les plus hautes autorités, les auraient chargés d’effectuer un recensement des préoccupations légitimes liées au développement de leur département.

Au terme des cinq points qui ont fait l’objet des discussions lors de cette réunion, notamment les enjeux de la transition, les acquis et perspectives de la transition, le fichier de stockage des données relatif à leur ressource humaine, l’activité de la jeunesse de Bayi-Brikolo à Libreville et les divers, les populations présentes ont été invitées à soutenir et à accompagner la transition.

Les cadres de Bayi-Brikolo ont, pour leur part, été invités à participer au dialogue national qui se profile afin d’apporter leurs idées dans l’optique du développement de leur département et du Gabon en général.

Jessy Mboukou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.