Insalubrité urbaine : la Mairie du 2ème arrondissement à pied d’oeuvre.

0 79

Les autorités compétentes ont décidé de passer de la sensibilisation aux sanctions. Accompagné du maire central de Libreville, Albert OYAME sillonne depuis plusieurs jours le 2e arr pour combattre l’incivisme des citoyens.

Le Ministre de l’intérieur, Lambert Noël Matha avait déjà tapé le point sur la table à ce sujet alors qu’il recevait l’ensemble des maires du grand Libreville  « c’est inadmissible », avait-il lancé au parterre des maires. Et de continuer  » sur instruction du Chef de l’Etat, je ne veux plus voiri Libreville impropre ».

Pour le maire du 2ème arrondissement : « Nous avons trop sensibiliser, maintenant il est question de passer aux sanctions. Il n’y aura pas de passe droit ».

HeaderBanner

Albert Oyame constate par ailleurs le manque de sérieux de certains propriétaires de terrains aux abords des routes, qui, en confiant leurs terrains aux opérateurs, encouragent indirectement le déversement des déchets solides sur nos artères. Cette réalité complique beaucoup la politique de ramassage des ordures qui impose le tri des ordures.

« Nous allons imposer des amendes financières aux récalcitrants », a lancé le maire Oyame. Puis d’ajouter,  » je serais à l’avenir inflexible face au phénomène de l’insalubrité ».

La gestion des ordures ménagères de la ville étant désormais aux mains des maires d’arrondissements,  les choses ne seront plus pareilles dans ce domaine. Le spectacle peu reluisant que revêt notre ville ne sera plus qu’un lointain souvenir.

« Le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a pris une décision forte, en confiant la gestion des ordures ménagères aux mairies d’arrondissement. Cet acte traduit par ailleurs, la décentralisation progressive de notre administration », a rappelé le maire Albert OYAME.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.