La protection de la ponte des tortues marines géantes désormais une priorité au Gabon

0 139

Le Gabon a fait l’objet d’un reportage en sa qualité de modèle en matière de protection de la biodiversité cette semaine sur les antennes de TF1. Ce reportage à été axé sur la ponte des tortues marines géantes dont un (1) petit seulement sur 10 atteint l’âge adulte.

HeaderBanner

« Sauver les bébés tortues est l’obsession de Claire qui accompagne leur premier pas en s’assurant qu’ils prennent bien la direction de la mer. Une course contre la montre pour la survie de ces mini-tortues luth, parfois piégées dans la végétation, et qui y sont à la merci de prédateurs. Ces bénévoles recensent les nids de tortues identifiées par des positions GPS. Une armée d’ange-gardien pour protéger ces sites.

Dans la pénombre, tapie dans le sable, une tortue luth, l’espèce la plus grande au monde. Elle pèse entre 450 à 500 kg, et est venue parfois d’aussi loin que l’Amérique latine pour faire naître leur bébé dans ce parc de Bongara.
Une ponte sur laquelle plane nombre de menaces. Depuis vingt ans, Paul et ses confrères équipent ces tortues de bagues pour les compter, suivre leur migration et protéger leur ponte. Les plages de la région voient naître de moins en moins de bébés tortues. – 50% de naissances ces dix dernières années d’après les bénévoles qui veillent sur ces nouveaux-nés.

Malgré l’action de ces militants de la biodiversité et des efforts des autorités gabonaises en la matière, les naissances pourraient continuer à baisser sur ces plages gabonaises. Les sites naturels de reproduction des tortues sont de plus en plus menacés par l’érosion de la côte, provoquée par la montée continue du niveau de l’océan. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.