PDG-Présidentielle 2023 : Cyriaque Mvourandjami, l’architecte du renouveau

0 280

Au sens profond du terme, et selon la définition, l’architecte est une personne qui conçoit et réalise des édifices et en dirige leur exécution. Parlant de ce qui est specifique au PDG (Parti au pouvoir), qui trace le sillon de la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la prochaine élection présidentielle, Cyriaque Mvourandjami est cet artisan qui exerce au quotidien pour le Parti démocratique gabonais, un travail de sape pour assurer, en 2023, au Distingué Camarade Président, cette « victoire nette, franche et incontestable », selon la volonté du peuple gabonais. La démarche ou encore la stratégie adoptée par les instances de l’ancien parti unique vise, bien évidemment, la conservation du pouvoir. La baisse de popularité ou encore la chute de confiance de certains acteurs politiques déjà ou potentiels candidats à l’élection présidentielle prochaine le doit à cette ambition. Au point de faire croire qu’ils détiennent encore une once de crédibilité populaire dans « la course au pouvoir » capable de faire basculer l’équilibre politique établi par le PDG et sa majorité.

En effet, dès sa nomination au poste très convoité de Directeur de Cabinet du Distingué Camarade Président, Cyriaque Mvourandjami a pris les choses en main. Une démonstration de force qui illustre parfaitement le degré de (re) mobilisation, le 12 mars dernier au jardin botanique et partout à l’intérieur du pays, où l’on a célébré en différé l’anniversaire du parti. Cela devrait également se traduire, dans les mêmes circonstances de ferveur et enthousiasme dans quelques jours, dans d’autres localités avec force et ténacité.

HeaderBanner

C’est dire que le travail élaboré par Cyriaque Mvourandjami est fortement salutaire et mérite du soutien. Ce que de nombreux hauts hiérarques du parti, après plusieurs années de présence à la haute marche de l’échelle décisionnelle, n’ont malheureusement pas pu proposer et offrir au Distingué Camarade Président pour plus de cohésion dans l’action. Ces cadres se sont plutôt illustrés dans la guerre d’ego pour le leadership dans leurs localités respectives et œuvrant pour l’exclusion, la division et la haine, en mettant en mal les choix d’Ali Bongo Ondimba.

L’oeuvre de Cyriaque Mvourandjami a plutôt permis de raffermir les liens militants, la solidarité, la cohésion et l’esprit de groupe en impulsant une dynamique de victoires. La détection de nouvelles forces avec lesquelles le Distingué Camarade Président devrait compter pour sa victoire en 2023. A cela, l’on pourrait ajouter les (rares) fidèles qui réaffirment leur attachement à la politique du chef de l’État. Car l’on ne manque pas de dénoncer les forfaitures et collusion avec l’adversaire au sein de certaines instances où des responsables s’illustrent par des actes de traîtrises malgré la mose en oeuvre du concept des 2R (régénération-revitalisation).

Le choix du Distingué Camarade Président Ali Bongo Ondimba sur la personne de Cyriaque Mvourandjami à la tête de la direction du Cabinet politique obeit donc à cette logique de ramener le rassemblement et aplanir les divergences qui, ces dernières années, ont freiné l’élan du parti, afin de faire bloc autour de la politique d’Ali Bongo Ondimba et faire adhérer à tous, l’idéologie de son programme politique. Ce d’autant plus que l’objectif visé est de parvenir à la victoire en 2023.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.