Politique/Etat de santé d’Ali Bongo Ondimba : pas de péril dans la demeure                      

0 48

L’on a coutume de dire : « Au pays des aveugles, les borgnes sont roi ! ». A l’exemple de ce charivari à travers lequel une insidieuse campagne inspirée par des opinions politiques  travesties et à la dérive qui continuent d’entretenir les gabonais en leur sevrant de ce que Ali Bongo Ondimba, le chef de l’État, serait au plus mal de sa santé. Alors qu’aucune preuve officielle concrète, en dehors des rumeurs partisanes de groupes d’activistes, ne viennent confirmer ces allégations fondées autour d’un tissu de mensonge, indique une source proche du dossier. 

Les auteurs de ces allégations mettent en avant l’absence à certaines rencontres de haut niveau à l’international du chef de l’État gabonais. Bizarrement aussi que cela puisse paraître, cette odieuse campagne est curieusement  inspirée par les mêmes grognons, qui dans le temps, ont dénoncé les nombreux déplacements à l’étranger du numéro un gabonais. Dont l’objectif a toujours constitué, dans l’intérêt du pays, une volonté majeur de promouvoir la destination « Gabon » auprès des investisseurs étrangers. Une ambition pour Ali Bongo Ondimba de capitaliser et booster la croissance du pays afin d’assurer la transformation harmonieuse du Gabon.

Quand on veut faire croire à l’opinion nationale et internationale que l’état de santé du président est préoccupant et qu’il n’est plus en mesure d’assumer ses charges à la tête de l’exécutif gabonais, c’est faire preuve de cecité politique dans laquelle s’illustrent nombreux détracteurs du Gabon avides de pouvoir.                          

HeaderBanner

En effet, la thèse d’une détérioration de la santé d’Ali Bongo Ondimba n’est pas aussi préoccupante comme certains le font, malheureusement, croire. Ali Bongo Ondimba qui, depuis la semaine écoulée, est au centre d’une intense activité politique et diplomatique à bien sûr, en sa qualité de Chef suprême des forces de défense et de sécurité (FDS), presidé la cérémonie de passation de charges au niveau du Commandement en chef des Forces armées gabonaises (FAG) avant de recevoir les nouveaux et anciens responsables des forces de défense et de sécurité.

L’agenda présidentiel prévoit également la présence d’Ali Bongo Ondimba, au 6ème sommet des 17 et 18 février 2022 à Bruxelles (Belgique).                      

Le scepticisme que les uns et les autres entretiennent autour de l’état de santé du Président de la République gabonaise, pourtant pas aussi alarmant encore moins préoccupant, en vue de créer des polémiques n’est qu’une stratégie visant  à détourner les gabonais de leurs vraies préoccupations ou encore pour déstabiliser la politique impulsée par Ali Bongo Ondimba pour un Gabon qui avance.

Thierry Mocktar

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.