Programme agricole avec 1000 entrepreneurs: wabouna, lance sa première phase de formation

0 24

Plus d’une centaine de candidats venus des quatre (4) communes de l’Estuaire ( Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum), se sont retrouvés, lundi 07 Septembre 2020, sur le site agropastoral de l’Institut gabonais d’appui au  développement (IGAD), sis à Alibandeng dans le premier arrondissement de la commune de Libreville, pour une rencontre d’échange sur la formation du secteur agricole.

Cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du programme de formation 1000 entrepreneurs agricoles pour le Gabon mise en œuvre par le mouvement des entrepreneurs engagés (Wabouna), en partenariat avec la direction générale de l’agriculture et l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), va permettre de donner des rudiments nécessaires aux nouveaux aspirants au métier de la terre.

Selon les promoteurs, ce programme dont la problématique repose sur la formation professionnelle agricole des jeunes ruraux répond à des défis majeurs, à savoir, diminuer le taux de chômage au niveau national, contribuer à l’insertion socioprofessionnelle des gabonais, améliorer la nutrition en garantissant les conditions pour une bonne production agricole, etc.

Une vue des participants à la formation du programme 1000 agricoles pour le Gabon

Le responsable de la communication des entrepreneurs engagés «Wabouna», Christ Mbouloungou, à indiqué que le programme 1000 entrepreneurs agricoles pour le Gabon vise à former à l’horizon, mille (1000) gabonais de tout âge et sexe confondu au métier de l’agriculture.

C’est à ce titre que Ie Wabouna, association des entrepreneurs engagés, apporte sa contribution par un système de renforcement des compétences et capacités des personnes productrices agricoles pour leur auto-promotion, a-t-il renchéri.

HeaderBanner

Le métier de la terre ne ment pas

Selon le Directeur Général de l’agriculture, Max Auguste Ousssou V, cette initiative des entrepreneurs engagés est salutaire dans la mesure où elle cadre avec la vision politique des plus hautes autorités du pays. Pour lui, l’agriculture joue un rôle central dans le cadre de la diversification de l’économie en passant par l’autonomisation des jeunes tant prônée par le chef de l’Etat.

Une visite guidée dans les champs de l’Igad

«Nous encourageons tous les compatriotes à initier ce genre de projet. C’est pourquoi, nous félicitons l’association Wabouna pour le sens de patriotisme. L’Igad aussi qui a compris que la vision du président de la République qui rentre dans le cadre de l’autonomisation et l’employabilité des jeunes», s’est réjoui, Max Auguste Ousssou V.

Germain Edou Edou, coordonnateur technique à l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD), s’est exprimé en ces mots :  «nous félicitons déjà cette initiative des jeunes compatriotes. L’agriculture est un créneau intéressant. Une bonne opportunité pour pouvoir effectuer des investissements. Le programme de formation tel que nous l’avons dit, nous avons proposé une formation de type action qui va se passer in situe. Sur quatre semaines, les exploitants seront en position de maître exploitant et les apprenants vont suivre un programme pédagogique en maraîchage dans les trois sites de l’Estuaire, Alibandeng, Pk8 et Okolassi».

Notons que le programme 1000 entrepreneurs agricoles pour le Gabon va s’étendre sur tout le territoire national.

Selon lafuitedelinfo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.