SOTRADER/Forage d’eau: les populations interdites de l’utilisation d’eau avant la mise en service officiel

0 77

Oyem, le 26 mars 2021- (Actualites 241). « Les eaux des forages des quartiers et secteur Elone, Yemvame et Essong-Okuign demeurent à ce jour impropre à leur consommation ». C’est donc la principale annonce à retenir au sortir de la rencontre tripartite qui vient de se tenir, ce vendredi 26 mars 2021 en matinée, entre le bureau du Conseil municipal, la SOTRADER et la SEEG à l’Hôtel de Ville d’Oyem.

Si après l’oxygène, l’eau constitue l’élément le plus important pour la vie. Par conséquent, il faudrait être attentif à la qualité de l’eau de boisson à offrir à ses populations, telle est la vision de la municipalité.

En effet, la SOTRADER, dans son plan de solidarité, a, depuis près de deux ans, entamée un projet de réalisation et de réhabilitation des ouvrages hydrauliques en appui à la municipalité d’Oyem concernant les habitants d’Elone, Abenelang, Yemvame aussi Essong I, II et III. C’est donc un projet à forte portée sociale qui depuis près de six a connu ses finitions laissant maintenant cours à sa mise en service et son inauguration officielle par l’Autorité Municipale.

Mais, las d’attendre cette inauguration, certains concitoyens dans une action incivique, ont jugés utile de décadenasser ces ouvrages et de se servir de ses eaux dont les analyses étaient en cours par les services de la SEEG, saisis par le Maire de la Commune pour statuer sur la qualité de ces eaux souterraines avant leurs approvisionnement aux concernés.

HeaderBanner

Ainsi, les résultats obtenus sur le terrain concernent ces forages font révéler plusieurs insuffisances ne répondant pas entièrement aux critères de potabilité  avec la présence de fer, de magnésium, coliforme, Escherichia et d’un PH et CO2 hors normes OMS.

A cet effet, pour une question de préservation de la santé publique, il découlait de ces résultats portés à la table du bureau du Conseil municipal par l’entremise du PMA, Alain Christian PANDZOU, qui présidait ladite rencontre, d’instruire, à compter de ce jour, la chefferie et la notabilité de ces quartiers présents dans la salle, à une sensibilisation visant à interdire strictement l’utilisation de ces forages d’eau par leurs populations respectives, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Et bien qu’une eau potable doit pouvoir être bue toute la vie sans risque pour la santé mais également, conscient que lesdits quartiers enregistrent certains points d’eau qui laissent à désirer pour les besoins de consommation et d’utilisation, le PMA, a toutefois, en présence de ses collègues municipaux notamment de John Fréderic MINANG, Maire titulaire à l’arrondissement 1 et de Joël OBIANG BIBANG de l’arrondissement 2, laisser entendre à la représentativité de ces habitants que plusieurs actions de politique publique, initiative de l’Etat central, sont en cours et contribueront dans les jours à venir à accélérer l’extension de la distribution de l’eau par la SEEG dans ces parties intégrantes de la Commune notamment en citant le projet de construction d’une prison centrale à Elone et biens d’autres projets municipaux.

Notons que, pour sauver ces eaux afin qu’elles soient utiles à ses Oyemois, des missions seront commises, dans des jours à venir, par le Département province de l’intérieur de la Direction Régionale SEEG nord pour la régénération des nappes souterraines afin de pallier aux manquements prescrits dans ce premier rapport d’analyse qui vient d’être remis à l’Autorité Municipale, en présence du Directeur Provincial de SOTRADER, Alain CHARBONIER et Coordinateur local du programme Graine.

Enfin, lesdites populations sont invitées, une fois de plus, à faire preuve de patience et à ne plus adopter des pratiques allant à l’encontre des efforts de l’Autorité. Car, malgré l’existence actuelle de ces ouvrages d’adduction, leurs sources d’eau de boisson doivent être traitées afin de s’assurer qu’elles puissent être bues en toute sécurité, ainsi a laissé entendre le PMA.

Source: S/Com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.