Coronavirus: « On ne doit pas jouer avec la santé des gabonais », dixit Jean Ping

0 23

Libreville, le 23 mars 2020- Dans le cadre de la pandémie du covid-19, le président de la Coalition pour la Nouvelle République, Jean Ping était face à la presse locale cet après-midi à sa résidence sis au quartier Charbonnage dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville. Il préconise un « Plan OMS Plus » pour faire face au coronavirus.

Dans le contexte du défi mondial de la pandémie du Covid-19, la gravité de la situation réelle, celle que les gabonais appréhendent, et celle que tout responsable se doit de projeter, commande que: » je reste constamment à votre écoute ».

 » L’enjeu pour notre Nation m’impose la noble obligation de communiquer avec vous pour maintenir notre mobilisation et ne pas attendre dans la résignation que le Gabon subisse la pandémie », a déclaré Jean Ping.

Alors le président de la CNR préconise un « PLAN OMS PLUS » , il s’agit d’un plan qui combine le plan de riposte de l’OMS, avec la prise en compte de l’accent que l’OMS met sur la nécessité d’adapter la riposte aux faiblesses que cette riposte peut rencontrer, notamment en matière de gouvernance et d’efficience dans la mobilisation des différentes ressources indispensables.

HeaderBanner

Ce plan décline 4 axes :

  • mettre en place un mécanisme technique fondé sur un consensus technique : une Task Force Technique et Consensuelle ;
  • constituer des stocks de médicaments en vue d’administrer des soins à base de chloroquine, si cela s’avère nécessaire à très court terme ;
  • élargir la recherche de l’appui et de l’assistance de tous les partenaires possibles, selon les recommandations de la Task Force Technique Consensuelle ;
  • assurer une coordination plus efficiente, au niveau du Gabon, des concours de l’OMS, de l’UA, de l’UE et du système de Nations-Unies.

Tout en comprenant que le consensus politique ne soit pas possible dans le contexte de crise politique des élections présidentielles de 2016, le peuple gabonais est en droit d’attendre que ceux de ces enfants qui ont des compétences, travaillent ensemble pour le pilotage technique et opérationnel d’un « Plan de Salut Sanitaire de la Nation ».

Cette Task Force Technique et Consensuelle assure une mobilisation réelle et visible multisectorielle en faisant appel au concours d’une diversité d’acteurs, de la société civile aux spécialistes, en passant par le secteur privé.

 » Tel est le fondement de ma proposition favorable à la mise en place d’une Task Force Technique Consensuelle », a-t-il poursuivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.